Agenda

Mardi 19 octobre
Champagne : Rencontre des prêtres, diacres et laïcs du secteur pastoral d’Annonay.

Jeudi 21 octobre
9h30-16h Champagne : Récollection à l’Abbaye ; Parole de Dieu et Conversion.

Samedi 23 octobre
Journée diocésaine de la pastorale des migrants à Viviers sur le thème : La Migration, un lieu théologique.
Journée diocésaine des disciples d’Emmaüs.

Dimanche 31 octobre
10h30 Eglise de Serrières : Messe des familles animée par de jeunes musicien

2-6 novembre
Viviers : Ecole de prière des jeunes

Vente de sapins de Noël

Pour Noël, un cadeau qui a du sens ...
pour vos proches ou pour vous-même...

L’ASSOCIATION MAURICE BITZ pour l’Afrique,
vous propose de fêter Noël autour d’un beau sapin de Nordmann.
Les sapins sont vendus sur une bûche, prêts à être décorés.

Pour commander...

Édito d'octobre

Le mois d’octobre est choisi dans l’Eglise catholique comme étant celui de la mission. Est-ce à dire que la mission de l’Eglise se déploie uniquement sur un mois ? Que nenni. Or, nous constatons tout de même que beaucoup d’évènements liés à la mission vont rythmer ce mois d’octobre. Nous n’oublions pas que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, célébrée le premier de ce mois est la patronne des missions. En ce qui concerne les nombreux évènements, nous aurons entre autres le Congrès Mission dans plusieurs grandes villes de notre pays. Ce rassemblement annuel calqué sur le modèle du "forum", voit depuis sa création, de nombreux évêques, prêtres et fidèles venir échanger autour des nouvelles créativités, initiatives et intuitions missionnaires. C’est tout le peuple de Dieu vivant dans une Eglise particulière (diocèse), qui devient missionnaire dans une véritable conversion pastorale. La France fille aînée de l’Eglise est redevenue depuis quelques décennies, une terre de mission dite "ad intra". Ainsi, elle se donne de nouveaux moyens pour pouvoir annoncer la Bonne Nouvelle du salut aux hommes et aux femmes de notre temps écrasés par différents maux et malheurs. Ces périphéries existentielles abandonnées ou oubliées perdent parfois de vue qu’elles sont aimées de Dieu et que le Christ son Fils unique est le chemin parfait qui révèle le Dieu juste et vrai et qui mène à la Vie Bienheureuse.

Cependant, il est important de souligner qu’une Eglise qui ne se remet pas en question sur son passé et qui n’est pas docile à l’Esprit-Saint premier missionnaire, est exposée à plusieurs crises internes pouvant casser la dynamique de son unité. Voilà pourquoi, le processus synodal qui s’ouvrira les 9-10 octobre 2021 à Rome et le 17 octobre suivant dans chaque Eglise particulière, a pour thème : "Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission". Il se déroulera sur deux ans avec comme point culminant, l’Assemblée générale du Synode des évêques au Vatican en octobre 2023. Dans le document préparatoire, il ressort clairement que le pape François invite l’Eglise entière à s’interroger sur ce thème de la synodalité qui est décisif pour sa vie et sa mission. La partie introductive dudit document préparatoire dit ceci : "le chemin de la synodalité est précisément celui que Dieu a end de l’Eglise du troisième millénaire". Autrement dit, l’Eglise Catholique Romaine pour se renouveler dans sa mission doit écouter ce que lui dit l’Esprit-Saint aujourd’hui et en même temps consulter ses fils et ses filles pour un cheminement synodal où toutes idées, initiatives et énergies contribueront à la fécondité de sa mission évangélique et à sa conversion sanctifante.

In fine, nous croyons que L’Esprit Saint qui fait toute chose nouvelle, inspire encore aujourd’hui tous les enfants de Dieu participants à son œuvre de grâce, qui, créent par le don de leur vie le Royaume de Dieu qui est paix, justice, vérité et amour. Bonne mission à tous !

P. Armand.

L'adoration...

Cela nous fait du bien !

Voilà les quelques mots du pape François au cours de son homélie de la messe de clôture du Congrès Eucharistique international le 12 septembre dernier à Budapest:

"Cela nous fait du bien de rester en adoration devant l’Eucharistie pour contempler la fragilité de Dieu. Consacrons du temps à l’adoration. C’est la façon de prier qu’on oublie beaucoup. Consacrons du temps à l’adoration. Laissons Jésus, Pain vivant, guérir nos fermetures et nous ouvrir au partage, nous guérir des rigidités et du repliement sur nous-mêmes ; qu’il nous libère de la servitude paralysante de la défense de notre image, qu’il nous inspire à le suivre là où il veut nous conduire."

Venez rejoindre l’équipe des adorateurs de la paroisse. Il y a certainement un lieu et une heure qui vous conviennent pour assurer cette chaine de prière. Contactez votre prêtre ou Philippe Bongard au 06 65 16 55 94.

Lettre du Pape François
1ère journée mondiale des grands-parents et personnes âgées.

La vocation de la famille

La beauté du mariage

Horaires des messes

Informations mensuelles

Guide pratique 2019

Offrandes de messes

Le Denier de l'Église

Archives

Pour toutes questions sur ce site : oublis, erreurs, etc... merci de nous contacter ICI